UNION SPORTIVE MUGRONNAISE

NOMBRE DE VISITEURS :

Nouveauté : La page FACEBOOK du club
CLIQUEZ ICI




L'assemblée générale
aura lieu le samedi 22 juin à 10 heures 30,
au siège du club.


 

LIEN DIRECT:

BON ENCONTRE 23 - 17 MUGRON

TOURNON D'AGENAIS 28 - 21 MUGRON

MUGRON 21 - 23 SALLES

NOGARO 29 - MUGRON 10


MUGRON 24 - 09 LAYRAC

MUGRON 37 - 09 SAINT-SEVER



 
DIMANCHE 8 NOVEMBRE
BON ENCONTRE 23 - 17 MUGRON

M.-T. : 6-14

Arbitre : M. Staes (IDF), pelouse impeccable, vent d'autan pour Mugron en première mi-temps, beau temps, bonne chambrée.

Vaincus : 1 E Ducos (24), P Sarres (7, 17,30), 1 D Lestage (54).

BON-ENCONTRE-BOÉ : 2 E Mauri (44, 71), 2 T Roger, 3 P Roger (4,40,43).

CARTON BLANC : Trébosc (17) ;
CARTON JAUNE : Langla (51).

Verzégnassi, Jeanne N., Médal, Tarride, Serres, (o) Roger, (m) Castex, Jeanne V. (cap.), Badoinot, Miquel, Langla, Bauchoux, Trébosc, Emerit, Saami puis Iachemet, Mauri, Auzié, Sengenes, Martinez, Gasc, Philippot.

MUGRON : 1 E Ducos (24), P Sarres (7, 17,30), 1 D Lestage (54).
Falguieres - Peyre, A. Sarres, Rollin, Ducos - (o) Ithuralde, (m) Lafitte Trouque -Lacastaigneraie, X. Nauris, Labarthe - Momen(cap.), Sierra - Alonso, Lacouture, Ihardoy. puis Lavigne, Q. Lamothe, Fauchay Ducamp, Lestage, Lacour Bastiat.

SUD-OUEST :
Ambitieux dans cette poule, Mugron a subi un vrai coup d’arrêt, en s’inclinant sur la pelouse d’une équipe qui a vécu hier son premier succès de la saison. D’entrée les deux équipes s’emploient à faire vivre le ballon, mais ce sont les buteurs qui se signalent. Menés 3-6 et en infériorité  numérique, les Bon-Encontrais se font contrer et Ducos franchit la défense (3- 11, 24e). Après deux nouvelles pénalités, Mugron mène 6-14 à la
pause. Mais le RCBB se rebelle et Mauri marque d’entrée (16-14, 45e).
Lestage replace les Landais en tête grâce à un drop (16-17, 54e) mais sur une relance des locaux de leurs 22 m, Tarride prend l’intervalle et
trouve Mauri à hauteur pour l’essai de la victoire (23-17, 71e).

LA DEPÊCHE :
Cardiaques s'abstenir pour ce match au couteau à Lajunie où les ténors du RCBB, pensionnaires des installations, jouaient gros. Il fallait redresser la barre, retrouver de la confiance. Cela passerait par le jeu. Les deux formations emballèrent le début de partie, confondant vitesse et précipitation. Le RCBB devant la vivacité et ténacité des Mugronnais tomba dans l'indiscipline (17e). L'arrière landais Falguières en profitait, jouait dans la défense à sa guise, trouvait le pilier gauche, les deux demis au relais pour envoyer le ballon sur l'aile de Ducos qui pointait l'essai (25e). Coup de froid sur Lajunie surtout que les Bon-Encontrais faisaient preuve d'une fébrilité et d'une inefficacité inquiétante. Le spectre de la descente en Honneur se profilait dans les têtes des supporteurs voyant leurs joueurs manquer tout simplement de main pour se faire des passes. La rentrée du jeune Iachemet à l'arrière (31e) déclencha une vague de fraîcheur. Ce jeune initia un temps fort en relançant à la main. Le ballon porté par ses avants était écroulé devant la terre promise. Roger réduisait l'écart (40e). Avec une sévère remontée de bretelles à la pause, les locaux mettaient la main sur le ballon, provoquant des fautes. Roger enquillait (43e). Vint un tournant du match avec un contre de Mauri sur la ligne médiane, le véloce jeune joueur entré en jeu gratifiait le public d'un package fraîcheur : sprint-dribbling-essai (44e). Mugron reprenait le score avec un drop (54e) mais Vincent Jeanne remettait les siens dans le bon sens avec une percée majuscule (59e). Les jeunes loups des lignes arrière continuaient sur cette dynamique et menaient la sarabande. Mauri, encore lui, servit main main par son complice Tarride perçait et filait comme un bolide sur 40 m pointer l'essai de la gagne (71e). Le RCBB se mettait alors en mode barbelé pour conserver le gain de la partie et savourer cette première victoire.

Les déclarations

Vincent Jeanne (capitaine de Bon-Encontre-Boé)

«C'est une première victoire qui fait du bien pour le groupe, pour les jeunes, pour remettre tout le monde à l'endroit, pour lancer la saison parce que jusqu'à présent on avait été un peu en dedans. On manquait de confiance. On a su se resserrer sur des trucs simples et à l'envie. On y a mis la tête et la conviction. Les jeunes ont apporté de la fraîcheur derrière. On sait maintenant que ça va être long.Il faut rester patient.»

Frédéric Lodetti (président de Bon-Encontre-Boé)

«On était resté sur la fin de saison dernière. On a eu de la casse. Comptablement parlant, avec trois matches à l'extérieur sur quatre, c'était pas inquiétant mais on avait été inexistant au dernier match et là, il fallait redresser la barre. On s'est un petit peu rassuré. Le plus dur sera de confirmer.»
 


DIMANCHE 15 NOVEMBRE
TOURNON D'AGENAIS 28 - 21 MUGRON


ARBITRE M. Bellehigue (Béarn). 
MI-TEMPS 15-11.
TOURNON 3 Essais de Dosser (3’), Boursinhac (21’), Gazaud (51’), 2 Transformations de Douzon (3’, 51’) et 3 Pénalités de Douzon (37’,48’, 77’).
Douzon, Moussaïd, Gilbert, Vives, Boursinhac, (o) Nassik, (m) Delgado, Calbo, Paulard, Jeannot, Call, Cornut, Dosser, Tarrit, Jaadi. Puis Veyrac, Gazaud, Ramos, Lavergne, Jorand, Meynard.
Carton blanc : Tarrit (23’).
Carton jaune : Call (40’).
MUGRON : 2 essais de Lacastaignerate (25’) et de Pénalité (75’), 1 Transformation (75’) et 3 Pénalités de Sarres (16’, 40’+1’, 43’).
Carton blanc : Napias (37’).
Carton jaune : Lafite Trouque (40’).

Peyre, Ducos, Tourne, Sarres, Duclap, (o) Lestage, (m) Napias, Momen, Lacastaignerate, Fauchay, Lamothe, Sierra, Bordes, Ilhardoy, Alonso. Remplaçants : Lavigne, Labarthe, Doenlen, Lafite Trouque, Falguières, Lacour Bastiat.

ARTICLE "SUD-OUEST"
Mugron est décidément à la peine à l’extérieur. Après Bon-Encontre, les Mugronnais ont été battus à Tournon, d’où ils ramènent seulement un bonus défensif. Après une minute de silence pleine d’émotion, pour rendre hommage aux victimes des attentats de Paris, le match démarrait. Tournon faisait une excellente entame et sur son premier ballon pointait un essai par Alan Dosser. De son côté,
Mugron se montrait plus réaliste et marquait une première pénalité sur sa première action dans le camp des locaux (7-3, 16e).
Après ce premier quart d’heure, Tournon remettait la main sur le ballon et inscrivait un second essai.
Mugron réagissait et à 15 contre 14 formait un groupé pénétrant qui allait à dame. Au repos, tout restait à faire (15-11).
Après la pause, Mugron se rapprochait encore (15-14, 43e). Mais Tournon serre alors le jeu et un nouveau ballon porté termine derrière la ligne. Mugron tente alors son va-tout et finit par être récompensé à cinq minutes du terme, par un essai de pénalité. Trop tard…


ARTICLE "LA DEPECHE"

Malgré les événements tragiques de vendredi à Paris, le match de Fédérale 3 entre Tournon-d'Agenais et Mugron a bien eu lieu au stade de la Croix-Daniel ce dimanche après-midi. La décision revenait au maire de la bastide, Didier Balsac, qui a choisi de ne pas céder à la peur que souhaite sans nul doute instrumentaliser les terroristes qui s'attaquent à notre nation. C'est donc sous un grand soleil et dans un stade comble, rempli de rugbyman de Layrac, de Fumel, de Villeréal, de Villeneuve-sur-Lot, et de bien d'autres clubs encore que s'est joué ce match après une solennelle minute de silence respecté par tous.

La rencontre démarrait par un splendide essai Tournonnais construit après un premier maul-porté. Tournon doublait la mise à la 20e minute sur un second essai inscrit cette fois-ci au bout de l'aile par Boursinhac. Tournon retombait ensuite dans ses travers et perdait plusieurs ballons par manque d'organisation. Cette équipe n'est pas encore devenue celle que souhaiterait son entraineur Olivier Sverzut «Nous manquons de régularité» martèle-t-il sans relâche. Les locaux tombaient dans un faux rythme qui convenait parfaitement aux Landais. Mugron répondait par un essai puis par deux pénalités, juste avant les citrons. Score à la mi-temps 15 à 11.

Après le repos, les Mugronnais revenaient à un point toujours grâce à son buteur Sarre pas maladroit avec son pied. Tournon réaccélérait alors pour creuser l'écart. Une nouvelle pénalité et un troisième essai toujours après une cocotte étaient alors inscrits au planchot. 25 à 14, le trou semblait fait et le public commençait à penser au bonus. Que nenni, Mugron prenait les commandes. Avec un jeu simple et direct, Mugron s'incrustait alors dans le camp des locaux. Tournon défendait debout et résistait jusqu'à la 75e minute. L'arbitre finissait par accorder un essai de pénalité à Mugron pour l'ensemble de sa vaillance.

Tournon concluait le score par une pénalité et remportait finalement cette rencontre 28 à 21. «Une quatrième victoire en autant de match à domicile importante, avant d'aller jouer 5 de nos 7 prochains matchs à l'extérieur» concluait Olivier Sverzut.

 

Didier Balsac, maire de Tournon-d'Agenais : «J'ai pris la décision de faire jouer ce match ce dimanche. Par respect, pour les disparus, deux minutes de silence ont précédé chaque rencontre de l'après-midi, en B et en première. Ce fut des moments d'émotion et de recueillement parfaitement respecté par le public. Les drapeaux étaient en berne à l'entrée du stade. On a profité d'un très beau soleil et le public venu en nombre a vu un bon match entre deux belles équipes. Les circonstances sont difficiles mais il faut absolument montrer aux terroristes que la France reste debout.»

ARTICLE BLOG TOURNON REPORTER
 

DIMANCHE 29 NOVEMBRE

MUGRON 21 - 23 SALLES


ARBITRE M. Laborde (Midi-Pyrénées)
MI-TEMPS 10 - 8.
MUGRON : 2 essais de Nauris (14e) et collectif (66e); 1 transformation (14e) et 3 pénalités (6e, 50e, 74e) de Sarrès.
Ilhardoy, Lacouture, Alonso, Sierra, Momen, Fauchay Th, Nauris, Lacastagnairate, Lafitte-Trouque, Falguières, Sarrès, Tourné Th, Lacour-Bastiat, Ducos, Peyre, puis Lavigne, Fuset, Fauchay L, Lestage, Rollin, Duclap

Cartons rouge: Lafitte-Trouque (55e) et Ilhardoy(72e).

SALLES : 3 essais de Stéphan (8e) et Lafon (51e, 79e), 1 transformation (79e) et 1 pénalité (31e) de Serin.

Carton blanc: Morault (13e).
Cartons rouge : Lescarret (55e), Dépecker Decis (55e), Fouquet(72e)


ARTICLE SUD OUEST

C’était pour les Chalossais le match de tous les dangers face au leader de la poule, hier. Et alors qu’ils avaient le gain de la partie, une énorme erreur de défense les a privés d’un immense bonheur à quelques secondes du sifflet final.
Les deux équipes se craignaient. Aussi les débats n’ont-ils pas atteint des sommets sous un timide soleil apparu en deuxième période. Les Chalossais ont eu des intentions, mais pris par l’enjeu, pas eu leur rendement habituel. Certes, le paquet girondin était de bonne toise et les trois-quarts fort fringants. En première période, les deux équipes ont beaucoup tenté mais sans prendre d’avantage suffisant pour faire craquer l’adversaire. Salles a montré de belles velléités par ses lignes arrières et Mugron a répliqué par ses avants, auteurs encore de belles cocottes.
Aux citrons, Mugron menait de deux points (10-8) mais rien n’était fait. En deuxième période, Mugron revient avec des intentions mais se pénalise sur des erreurs grossières qui font passer des frissons chez ses supporteurs. Son pack prendra un ascendant sur son adversairequi n’hésitera pas, bien soutenu de la touche par son entraîneur Cantet, à enclencher quelques intimidations. Sur deux amabilités de ce genre, l’arbitre jouera allègrement de la biscotte rouge.
L’avantage change alors régulièrement de camp, et Mugron tient le bon bout à cinq minutes de la fin. C’est alors l’arrière Lafon vient se jouer de toute la défense locale pour marquer l’essai de l’égalisation que Serin n’oublie pas de transformer pour le gain.
Les Mugronnais, pris par l’enjeu, ont joué un ton en dessous pour prendre le leader en défaut. Cette défaite les renvoie dans le ventre mou de la poule et contrarie sérieusement leurs ambitions (5e à cinq points des qualifiables). Et le prochain déplacement à Nogaro ne sera pas des plus faciles.
Christian Pontarasse

ARTICLE LE REPUBLICAIN

Malgré de nombreuses absences, les Sallois continuent leur progression en ramenant une victoire des Landes (21-23). Les Sangliers ont livré un match sérieux où le final se révéla indécis et quelque peu houleux. En première période, même si les Rouge et Bleu entamaient bien la rencontre et bénéficiaient d’une pénalité (6′), les visiteurs répliquaient par un essai concrétisé par l’ailier Citrain (7′). Après un carton blanc (14′), le capitaine Rémy Mallet quittait définitivement ses camarades suite à une béquille. Les Landais reprenaient quelque peu le dessus, inscrivaient un essai suite à une pénaltouche (15′), et viraient même en tête aux agrumes (10-8) malgré une pénalité de Corentin Serin.

Au retour du vestiaire, le match s’emballait et le chassé-croisé était haletant. Tout d’abord, les buteurs se répondaient Serin (45′) montrait la voie au local Saves (49′). Puis à la 51′, le bijou de la journée, une merveille de contre-attaque avec un redoublement entre Marc Stéphan et Sissou Lafon, une passe dans le dos et un essai de l’arrière sallois, en coin. Malheureusement, la rencontre devenait ensuite plus obscure. A la 56′, alors que l’action se poursuivait, une première bagarre éclatait en marge. Jules Decis-Depecker restant au tapis, le visage ensanglanté. L’arbitre ne lésinait pas et sortait définitivement le demi-de-mêlée local et du côté sallois : Jules Decis-Depecker ainsi que Romain Lescarret.

A 13 contre 14, les Sallois subissaient la furia locale. A la 66′, ils cédaient sur un essai non transformé. Une seconde bagarre éclatait où Vincent Fouquet et le pilier d’en face se livraient à un mano à mano que l’arbitre n’appréciait guère, les renvoyant aux vestiaires (73′). Menés 21 à 16 et évoluant à 12 contre 13, les leaders trouvaient les ressources pour deux minutes avant le terme, inscrire en bout de ligne un essai par Cyrille Lafon. La transformation étant synonyme de victoire, Corentin Serin ne tremblait pas et infligeait aux Landais, leur première défaite à domicile, alors que les Rouge et Blanc engrangeaient leur troisième succès à l’extérieur.




Nogaro 29 - Mugron 10

MT :8-0. Arbitre : M.Alquier(Pays Catalan)

Pour Nogaro : 4 E Berger(23,47) Castaignon(53,76) 3 T Peyret(47,53,76) 1 P Peyret(25)

Pour Mugron : 2 E Rollin(40+2) Tourné(80)

Nogaro : Berger ,Pedréro, Castaignon, Ducor, Castet, Peyret Maxime(o) Puol(m), Achilli(cap), Roche,Hueso, Itarla, Cagnin, Dehos, Peyret René-Pierre, Guichebarrou. Entrés en jeu : Falatéa, Filitualaga, Garbay, Gory , Deyres, Sampéré, Cazauran.

Cartons blancs : Peyret René-Pierre (38), Filitualaga (65).

Mugron : Peyre, Ducos, Rollin, Lacour Bastiat, Sarres, Falguières (o), Ducamp(m), Darrrieutort, Fauchay, Nauris Lamothe, Lacastaignerate, Alonso, Fuset ,Momen(cap). Entrés en jeu :Lacouture ,Sierra, Fauchay,Tourné, Duclap.
Carton blanc : Fuset(25).

ARTICLE LA DEPÊCHE
Certes les «tango» ont tenu leur rôle à domicile avec un large succès. Mais l'homme étant un animal qui a trahi, l'histoire est sa sanction. A savoir qu'une faute d'inattention en fin de match coûte le point de bonus offensif aux Gersois. Le premier acte ressemble à un pot-au-feu fade et insipide.Le rugby proposé par les deux équipes est entaché de fautes de mains. Les locaux gâchent trois occasions franches sur des passes mal assurées. Normal,quand on oublie d'enlever ses moufles...

Côtés Landais, on note l'incroyable maladresse dans le jeu au pied, avec six tentatives ratées sur six.Normal aussi quand on bute avec des échasses. Et ce n'est pas l'essai de l'arrière nogarolien Berger qui nous fait croire que l'Armagnac est élevé dans des fûts en pin parasol... Pourtant, à l'entame du second acte,les bienfaits des agrumes se ressentent. Les «tango» mettent plus de cœur dans la conquête et l'envie de rendre une copie propre se dessine. D'une part,une passe au pied judicieuse de Peyret permet à Berger de conclure. La thèse est posée. D'autre part,un ballon joué en première main,avec percée plein axe de Sampéré pour un caviar à son compère du centre Castaignon, va à dame.L'antithèse se développe. Quatorze points en six minutes,même à la COP 21 on n'a pas trouvé un accord en si peu de temps. Et, enfin, la synthèse du devoir vient à la 76e minute, avec le doublé de Castaignon,toujours sur une action en première main,bien secondée par son binôme. Mugron a pourtant tout tenté mais les ingrédients de la réussite ont donné un rugby «pagaillous». L'élève «tango» est reçu avec la mention bien. La faute d'étourderie de fin de match le prive de la note suprême.

ARTICLE SUD OUEST

Après un début de saison réussi, Mugron traverse une vraie crise de confiance. Les Mugronnais ont concédé hier une quatrième défaite consécutive, face à des Gersois qu’ils n’ont pu freiner que l’espace d’une mi-temps. Sixièmes du classement, ils comptent désormais neuf points de retard sur les équipes en position de se qualifier.

MUGRON 24 - 09 LAYRAC

Mi-Temps : 3-6
Arbitre : M Salles (Béarn)

MUGRON 3 essais de Comet (42e), Lacastagnairate (62e) et Sarrès (80e), 3 transformations de Sarrès (42e et 80e), Rollin (62e), 1 pénalité de Sarrès (40e)
Alonso, Fuset, Lavigne, Momen, Lacastagnairate, Comet, Nauris, Darrieutort, Sarrès, Rollin, Peyre, Lacour-Bastiat, Ducos, Duclap, Falguière, puis Bordes, Lacouture, Ducamp Nassiet.

LAYRAC 3 pénalités de Decottignies (12e, 39e,53e).
Rigal  Lacan, Bernos, Grafeille, De Carli (cap), Solans, Massardi, Pédron, (m) Gilard, (o) Margnac, Lacombe, Decottignies, Montels, Berméjo, Quittard puis Lecuona, Escurraing, Clayssac, Lompech, Gaffard, Burgain, Barthelemy.

ARTICLE SUD OUEST
Avec trois nouveaux blessés dans la semaine (Sierra, L. Fauchay et TH. Tourné), les Mugronnais sont rentrés fort dépouillés sur la pelouse hier, et avec un manque de sérénité évident. La première période fut entièrement lot-et-garonnaise et le score de 3 à 6 aux citrons était fort élogieux pour les locaux. Les visiteurs ont tout tenté par des trois quarts fringants mais ont été trahis par leur lanceur en touche qui a vendangé de nombreuses opportunités. Quant aux Mugronnais, ils durent se contenter d’une bonne défense. Au repos, personne n’aurait misé le moindre euro sur une victoire des locaux. Pourtant au retour des vestiaires Mugron va surprendre ses supporters et surtout ses adversaires.
D’entrée, sur une attaque à droite, Peyre échoue sur la ligne (41e). Comet subtilise le ballon sur la touche suivante et marque un essai de 40 mètres qui sonnera le réveil des siens.
Les visiteurs, certainement moins motivés, baissent pied mais font front autour de leur capitaine De Carli. Avant l’heure de jeu, Mugron se rendort, prend un deuxième carton jaune et voit revenir Layrac à un petit point. Les vingt dernières minutes seront totalement Mugronnaises avec des charges au ras de Momen, Lacastagnairate et Darrieutort et des relais opportuns des arrières.
Lacastagnairate, au four et au moulin, finira un beau mouvement au pied des poteaux et c’est Adrien Sarrès qui finira le travail avec l’essai du bonus à la 80e minute.
Les Layracais pourront regretter leur manque d’efficacité en première période et les Mugronnais ont été plus réalistes durant la seconde, dans le sillage du toujours jeune Momen mais aussi de Lacastagnairate, Darrieutort et surtout Mathieu Comet, omniprésent pour son retour.
Mugron reste en course pour la qualification

ARTICLE LA DEPÊCHE

Déplacement infructueux pour Layrac. Match très haché en 1re mi-temps où l'on verra beaucoup de fautes de mains et des lancers en touche approximatifs qui avorteront des chances d'essais, Néanmoins les Layracais marqueront 2 pénalités suite à des obstructions sur mauls de Mugron. En dernière minute, les locaux répliquent par une pénalité des 40m. Deuxième mi-temps à l'avantage des locaux qui vont occuper les 22m durant 20 minutes et concrétiser par 3 essais transformés face aux poteaux. Très mauvaise fin de match où Layrac ne pourra rien faire contre la furia des Mugronnais, mauvais match à oublier pour passer une trêve méritée

Déclaration

David Ardilouze : «On a raté le match en 1re mi-temps. On a 2 pénalités faciles et 2 essais vendangés, on aurait dû tuer le match à ce moment, car en deuxième ils nous ont pris sur l'envie. La trêve arrive à point pour toutes les équipes et il faut savoir reconnaître que l'on aurait signé en début de saison pour arriver à cette place avant les fêtes.»


 


MUGRON 37 - 09 SAINT-SEVER

ARBITRE M Esclavard (Périgord Agenais)

MI-TEMPS 6 - 6.

MUGRON : 4 essais de Nauris (68e), Nassiet(70e), Lacour Bastiat (74e) et Duclap (76e);4 transformations (68e,70e, 74e et 76e) et 3 pénalités (14e, 30e, 49e) de Sarrès.
L’équipe : Ilhardoy, Lacouture, Lavigne, Sierra,Momen, Comet, Nauris X, Lacastagnairate,Lafitte Trouqué, Rollin, Peyre, Lacour Bastiat, Sarrès, Duclap, Falguières. Sont entrés : Bussereau, Bordes, Darrieutort, Fauchay Th, Larrat et Nassiet.

SAINT-SEVER 3 pénalités de Galindo (4e, 10e et 58e).
L’équipe : Boueilh; Hittos, Puissant, Cieutat, Janez, Marquet, Castaignos, Larroque, Argueil, Galindo, Boueilh, Bernadet, Pécastaing, Daugreilh,
Joie. Sont entrés : Lescoumères, Brillanceau, Lauqué, Anselin, Gau, Lavedan et Castets.

Carton blanc: Larroque (30e).
Carton rouge Hittos (53e).

Le derby de la Chalosse disputé hier après-midi ne restera pas dans les annales rugbystiques. Si le score est élogieux pour les Mugronnais, il est sévère pour des Saint-Séverins qui ont tenu la dragée haute à leurs hôtes plus d’une heure durant avant de s’écrouler dans le dernier quart d’heure.
En première période, Mugron aura toutes les difficultés pour rentrer dans le match, ne négociera pas ses conquêtes et se mettra dans le doute. Saint-Sever, tout au contraire, mettra les ingrédients et l’engagement nécessaires pour troubler les rares initiatives locales, et c’est tout naturellement que le score évoluera en sa faveur dans le premier quart d’heure (0 - 6). Par la suite, pas la moindre envolée de part et d’autre pour réchauffer l’atmosphère… Deux pénalités de Sarrès permettront tout de même aux locaux de virer à égalité à la pause.
Un rouge fatal…
À la reprise, vent dans le dos, les Mugronnais reprennent avec plus d’intentions mais ne prennent jamais la bonne décision, se contentant d’une troisième pénalité de Sarrès. La sortie de Hittos (53e), l’âme vaillante du SASS, aurait pu être le tournant du match. Il n’en fut rien et Galindo recollera au score à l’heure de jeu avant que Joie ne rate les barres des 45 mètres. Tout basculera finalement à la 66e minute avec une percée de Peyre terminée au pied des poteaux. Mugron récupère le ballon sur introduction adverse et marque un premier essai par le troisième ligne
Nauris.
Sur le renvoi, la défense saint-séverine est absente et c’est Nassiet qui inscrit le 2e essai. Dans la foulée, un mauvais dégagement d’Argueil
permet à Lacour Bastiat d’inscrire un essai plein de puissance, signe du bonus offensif. Toujours sur le renvoi, après une percée du jeune
pilier Bordes, Duclap placera un « descabello » à une équipe qui vient d’encaisser 28 points en 8 minutes. Si les Mugronnais méritent la victoire sur le dernier quart d’heure, le score est beaucoup trop lourd pour des Saint-séverins qui voient leur destin s’assombrir dangereusement.
Christian Pontarasse



 
 



Créer un site
Créer un site